Massif des Trois Seigneurs

Secteur bien connu des randonneurs pour son accès rapide et facile pratiquement toute l'année ainsi que pour son joli panorama. En hiver, de nombreuses balades restent envisageables sans grande difficulté technique mais les sommets eux-mêmes sont souvent recouverts de neige glacée par le vent.

 

Tuc de la Courate (1421m) en circuit depuis le col d'Ayens

Tuc de la Courate Du col d'Ayens (956m) au-dessus de Soulan, rejoindre la crête à l'ouest du pic de Calamane en utilisant d'abord la piste de Calamane pour faire un lacet. Un joli parcours de crête en bordure de la hêtraie conduit au tuc de la Courate, belvédère du Haut Couserans, certainement encore plus beau en plein hiver. En continuant assez longuement la crête vers l'est, on trouve une belle piste qui rattrape la piste de Calamane, ce qui permet de boucler un joli circuit dans les bois.

Longueur :* (600m, 16 km)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Topos :Lafforgue, L'Ariège en raquettes (en hiver)
Conditions :2006/09/24, belles éclaircies

Pic de Bernes (1672m) et pic d'Estibat (1663m) en circuit depuis le col de Port (1249m)

Accès par de grandes forêts à un sommet isolé et bien repérable malgré son altitude modeste. La boucle commence par 1h30 de descente boisée pour rejoindre Liers. Au goudron, passer à droite sous les cloches de l'église, un sentier descend à une route que l'on traverse pour prendre un chemin entre des maisons, nouvelle route que l'on coupe pour le sentier qui descend au ruisseau de Liers. Traverser le ruisseau sur une passerelle vermoulue en voie de décès (770m env.), laisser vers l'O le sentier qui longe le ruisseau et prendre au-dessus un bon sentier qui s'élève avant de pénétrer au S dans le vallon de Listard. On trouve ensuite plusieurs vieux chemins, sans trop d'ambiguïté j'ai pris à chaque choix le chemin le mieux marqué qui monte le moins, sauf tout au fond où il faut prendre le chemin du haut pour rejoindre le ruisseau de Listard. Après le gué (1200m env.), le sentier se perd dans une zone de sources boueuses, le retrouver pour traverser la forêt raide et atteindre la crête près du tuc des Goutes (1288m). À rebours, suivre la crête pour monter au pic de Bernes (1672m) et finir au col de Goulur (1529m), large vue sur les montagnes d'Aulus et sur le versant nord du pic des Trois Seigneurs. Au col, un chemin ascendant passe à des sources et disparaît. Après une petite montée pour couper une crête double, poursuivre sous le pic de la Journalade pour rentrer par le pic d'Estibat.

Longueur :** (1250m, 23 km)
Difficulté :* (flair dans la forêt de Listard)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2024/05/26, beau, arrivée de nuages l'après-midi

Pic des Trois Seigneurs (2199m) depuis l'est

schéma Trois Seigneurs Le grand classique de l'automne et du printemps, avec une immense vue au sommet (quand il fait beau !), accessible de tous les côtés en rejoignant l'une de ses crêtes. L'accès par l'est part d'un fond de vallée et est le plus sauvage. Le circuit classique est la montée par la Pourtanelle (itinéraire 4) avec retour par l'étang Bleu (itinéraire 3a ou 3b).

Longueur :** (1200m à 1500m)
Difficulté :* à **
Intérêt :** à ***
Trajet :Cartographie générale
cartographie (par Mentiès : 8 + 4)
cartographie (Pioulou : 9 + 3a)
cartographie (depuis Gourbit : 15 + 4)
Topos :Grassaud & Véron, Randonnées dans les Pyrénées Ariégeoises, pages 145, 147
Angulo, Pyrénées : 1000 ascensions, tome V, topo 805
Conditions :1998/03/28 (Peyroutet depuis Courbière : 3a), nuageux, neige 1200m
2001/11/03 (3S par Pourtanelle et é. Bleu : 4, 3a), beau
2002/09/21 (Couillate : 3a, 3b), beau
2004/03/20 (3S par Mentiès et Pourtanelle : 8, 4), couvert puis beau, neige 2000m/1400m
2006/03/18 (Pioulou : 9, 3a), gris puis très voilé, neige 1200m irrégulièrement (raquettes)
2012/01/01 (Dosse : 4b, 8), beau, neige occasionnelle
2016/10/02 (3S par Embans et Pourtanelle : 3b, 4), brouillard sous 1900m, beau au-dessus
2019/08/13 (3S depuis Gourbit : 15, 4), brouillard, quelques gouttes
2023/05/27 (3S par Embans et Pourtanelle : 3b, 4), beau puis développements orageux, neige occasionnelle 2000m

Pic des Trois Seigneurs (2199m) depuis le sud

Pour accéder au pic des Trois Seigneurs, le facile circuit sud (montée par Arbu, itinéraire 2, et retour par la crête SO, itinéraire 1) est probablement le plus fréquenté et le plus court. Ensoleillé, c'est une balade d'hiver qui prend des allures de (tout petit) alpinisme quand la neige s'en mêle.

Longueur :* à ** (900m à 1350m)
Difficulté :* à **
Intérêt :** à ***
Schéma :voir par l'est
Trajet :Cartographie générale
cartographie (depuis Suc : 11 + 10)
cartographie (depuis Lamarda : 12 + 2)
cartographie (depuis le Tir à ski : 13)
Topos :Grassaud & Véron, Randonnées dans les Pyrénées Ariégeoises, page 148
Maes, 50 sommets sans corde dans les Pyrénées, 4e série, page 43
Angulo, Pyrénées : 1000 ascensions, tome V, topos 804a, 804b
Conditions :1995/08/26 (3S depuis Lers : 1), beau
1995/12/31 (Barrès depuis Lers : 1), couvert, averses de neige, neige 1500m
1996/04/07 (Arbu : 2), grand soleil, neige 1400m
1998/11/22 (3S par Arbu : 2, 1), beau, neige 1750m
2002/10/20 (Arbu : 2), beau
2008/01/20 (3S depuis Suc : 11, 10), beau puis léger voile, chaud, neige 2000m/1700m
2008/08/15 (3S par Arbu : 2), bouché puis timides éclaircies, vent froid
2012/12/31 (3S depuis Lamarda : 12, 2), léger voile, neige 1450m/1250m (crampons), photos
2014/02/17 (3S à ski depuis le Tir : 13), beau, neige 1330m (skis), photos
2015/03/06 (3S+Barrès à ski depuis le Tir : 13), beau, neige 1330m (skis), photos
2016/02/14 (3S par Arbu : 2, 1), beau jusqu'à 15h, neige 1600m (crampons), photos
2018/04/30 (3S par Arbu : 1, 2), belles éclaircies jusqu'à 13h, neige 1900m/1700m (crampons)
2019/11/30 (3S par Arbu : 2), beau, neige 1600m (crampons)
2021/10/28 (3S par les Pujols : 16, 1), beau
2022/01/21 (3S+Barès par Arbu deux fois, à ski : 13), bouché puis vite plutôt beau, neige 1350m (skis)
2022/12/11 (3S par Arbu : 2), voilé, soleil, couvert, neige 1500m

Pic des Trois Seigneurs (2199m) depuis le nord et nord-ouest

La crête nord permet un long mais beau parcours depuis le col de Port. Il est plus ambitieux de la rejoindre depuis les fonds des vallons qui la bordent.

Longueur :** (1200m à 1400m)
Difficulté :* à **
Intérêt :** à ***
Schéma :voir par l'est
Trajet :Cartographie générale
cartographie (depuis le Carol : 5)
cartographie (depuis le col de Port : 6)
cartographie (depuis Liers : 7)
cartographie (depuis le Carol : 14+5)
Topos :Grassaud & Véron, Randonnées dans les Pyrénées Ariégeoises, page 151
Angulo, Pyrénées : 1000 ascensions, tome V, topo 806
Fauroux & Audoubert, 50 balades et randonnées dans le Couserans, pages 34, 102
Conditions :2001/01/14 (3S depuis Carol : 5), brouillard, neige 1450m
2002/04/28 (3S depuis Port : 6), grand beau
2003/12/29 (col de Goulur depuis Liers : 7), beau puis bouché, neige fraîche 900m
2011/02/20 (Estibat puis Calamès), belles éclaircies, vent fort, neige 1250m
2019/04/20 (3S depuis Carol : 14, 5), bouché puis éclaircies, neige 2000m/1550m

Mont Ceint (2088m) et pic des Trois Seigneurs (2199m) en circuit depuis le pont de Matché

Long circuit varié, intégralement sur sentier balisé. Départ au pont de Matché (760m), 400 mètres avant l'embranchement pour Sentenac. Agréable sentier dans les bois, embranchement à gauche vers 1100m, serre de Bège (jolie vue), traversée en balcon au-dessus de la vallée de Saleix, col de la Crouzette, cabane au pied du port. Le port de Saleix étant barré par une imposante corniche, découverte de l'ancien sentier muletier encore bien marqué et qui évite intelligemment les couloirs d'avalanche en sortant au-dessus du col. Montée au mont Ceint (2088m). Descente par le sentier de la crête nord, relief calcaire tortueux. Au port de Lers (1517), possibilité de rentrer sagement par les sentiers de l'un ou l'autre versant.

Moins raisonnablement, montée par la crête au pic des Trois Seigneurs, jeu de brouillard jusqu'au pic de Barrès puis bleu jusqu'au sommet si souvent visité. Retour par l'étang d'Arbu (encore beaucoup de neige dans ce versant sud), pont de Ganioule (1420m), joli sentier de Suc, déjà parcouru (itinéraire 10) et que j'ai trouvé un peu longuet sur la fin.

Longueur :*** (1350m+800m, > 26 km)
Difficulté :*
Intérêt :***
Trajet :cartographie
Conditions :2015/05/17, beau à l'est du port de Lers et sur les sommets, névés -/1720m

Cap de la Dosse (1948m) et pic de la Journalade (1945m) en circuit depuis la route forestière du Panel de la Jaude (1197m)

Chevreuils et bouquetin de près, versant sauvage mais panorama borné par les Trois Seigneurs. Départ à la barrière (1197m) sur la route forestière du Panel de la Jaude. Poursuivre la piste et juste après le ruisseau de Loumet, j'ai pris une vieille piste qui monte, prolongée par un sentier horizontal non entretenu mais encore praticable. Il redevient propre à hauteur du terminus de la route forestière qui semble donc préférable. Le chemin se poursuit longuement en beau balcon vers 1270m, belles couleurs automnales. En vue du col de Carlong, montée directe dans l'herbe au roc de Trabinet (1663m). Parcours des vastes croupes herbeuses pour passer au cap de la Dosse (1948m) et au pic de la Journalade (1945m). Traversée prudente des pointes nord de la Journalade (c'est raide) et au sommet des Griets, facile croupe à l'est pour trouver des pistes qui ramènent au départ.

Longueur :** (1000m)
Difficulté :** (hors sentier)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2022/11/13, beau

Roc de Trabinet (1663m) et cap de l'Escalot (1741m) depuis les hauteurs de Saurat

Départ près de Caillardé (830m env.), passer à Carli et suivre le chemin balisé du col de Carlong (1177m). Surmonter la zone de fougères par un détour (S ou N) puis longue pente herbeuse jusqu'au roc de Trabinet (1663m). Petites oscillations, sommet de Mentiès (1698m) et cap de l'Escalot (1741m).

Retour par des chemins abandonnés. Descendre à l'O et à la source, bonne sente pour rejoindre la vallée de Loumet. À la cabane ruinée de la Doule (1320m env.), sentier rive droite près du ruisseau et vers 1180m, longue route forestière du Panel de la Jaude vers l'E. Dans l'épingle (1206m), prendre la piste abandonnée qui descend doucement. À son terminus (1110m env.), passer sous les arbres et descendre la vague croupe. Laisser à gauche des ruines et dans le doute tirer à droite. Cent mètres plus bas, on devine un vague sentier en voie de disparition qui remonte un peu pour rejoindre le ruisseau. Traverser dès qu'on le rejoint et trouver (confus) le chemin qui suit. Rapidement bien marqué mais plus fréquenté, il descend bientôt vite. Au carrefour de chemin (930m env.), prendre à droite un chemin agréable. Il devient impraticable quand il s'encaisse, utiliser des sentes pour atteindre au mieux Basile (798m), non loin du départ.

Longueur :* (1100m)
Difficulté :* (retour par chemins abandonnés)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2023/09/10, beau

Roc de Trabinet (1663m) depuis Contrac (679m)

Bon sentier pour monter à la Roche Ronde (976m), plus doux jusqu'au col de Carlong (1177m) en passant éventuellement au sommet du Mont (1196m, vue pas inintéressante sur le versant E du pic des Trois Seigneurs), longue croupe herbeuse jusqu'au roc de Trabinet (1663m).

Longueur :* (1000m)
Difficulté :*
Intérêt :*
Trajet :cartographie
Conditions :2017/11/19, beau

Pic de Bassibié (2114m) et pic de Pioulou (2166m) en circuit depuis Sentenac ou Orus

Entre Lapège et port de Lers, deux rares accès pas trop pénibles par le sud à la crête est des Trois Seigneurs :

  1. À l'entrée E de Sentenac (920m), suivre un instant le chemin vers Orus puis revenir au-dessus du village avec un chemin qui fait quelques lacets et entre dans le vallon. Vers 1100m, carrefour de chemin (panneaux), prendre à droite le sentier du pic d'Engral par la Roco del Ker. On arrive au pic d'Engral (1326m) par sa crête ouest, vue plongeante sur Vicdessos. Descendre au collet au S (1258m) et remonter la croupe. Un bon sentier (venu d'Angros ?) vient faire un lacet sur la croupe, le suivre pour faire un long lacet à l'ouest (ruines) et revenir sur la croupe en haut de la forêt (1500m env.). Après une pénible barrière de genets, les prairies montent au pic de Boucarle (1984m).
  2. Même départ de Sentenac jusqu'au carrefour de chemin (1100m env.). Suivre le chemin d'Angros, il disparaît au ruisseau de Pioulou vers 1330m. Traverser (plouf) et rejoindre progressivement la crête qui sépare le vallon en deux. Remonter ses ressauts jusqu'au col de Bassibié ou au pic de Pioulou.
  3. À Orus (1013m), remonter les ruelles pour prendre le chemin qui s'élève au NE et coupe une piste (panneau). Bien entretenu et par endroit balisé en jaune, il conduit à un décollage de parapente (1419m). Le sentier part à flanc (source) pour rejoindre le vallon où il disparaît. S'élever dans l'herbe vers le pic de Boucarle (1948m).

Du Boucarle, passer au pic de Bassibié (2114m) et après le col chaotique (2034m), au pic de Pioulou (2166m).

Retour par le col de la Couillate (1961m) et le vallon de Rengrè. Tirer à droite pour passer à de vieux enclos de pierre, tirer encore à droite pour franchir l'escarpement dessous (ça passe en fait partout) et rejoindre le ruisseau de Rengrè. Le suivre, les deux rives passent bien, jusqu'à croiser (1326m) le chemin du port de Lers à Suc qui ramène doucement à Suc et descendre à Sentenac. Pour Orus, 3 km avec un joli sentier en balcon (panneau).

Longueur :** (1400m, 17 à 18 km)
Difficulté :** (hors sentier)
Intérêt :**
Trajet :cartographie depuis Sentenac, cartographie depuis Orus
Conditions :2020/02/29 (depuis Sentenac, 1), foehn plutôt beau, traces de neige
2023/03/25 (depuis Orus, 3), beau parfois voilé, rares névés
2024/03/24 (depuis Sentenac, 2), beau, neige -/1800m

Pic de Bassibié (2114m) et pla de Madame (1906m) en circuit par l'étang d'Artax

Jolie balade sans difficulté, en accédant par un sentier bien balisé en jaune à l'étang d'Artax puis au pic de Bassibié. Ce sommet, dans le prolongement de la crête E du pic des Trois Seigneurs, offre une large vue, depuis le Saint-Barthélemy jusqu'au Valier. Le retour en circuit par le Pla de Madame (dont la vue vers l'ouest est partiellement bouchée, il faut vraiment monter au Bassibié) et le col de Lastris (1427m) forme une agréable boucle. Le tout avec de la neige, c'est splendide.

Seconde visite à ski, en chaussant dans le village même de Gourbit (820m env.) pour un aller-retour au Bassibié par l'étang d'Artax (1695m). Une superbe neige, légère, facile. Amusante forêt, bien skiable, sauf la partie basse plus compliquée, et à partir de l'étang, de larges pentes dans un joli cadre.

Longueur :** (1250m)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Topos :Grassaud & Véron, Randonnées dans les Pyrénées Ariégeoises, page 141 (pla de Madame)
Lafforgue, L'Ariège en raquettes, page 80 (pla de Madame)
Conditions :2001/01/21, beau, neige 1400m
2013/02/03, chute de neige puis belles éclaircies, vent, neige 800m (skis), photos
2013/09/28 (Artax, Querquéou), plutôt beau, foehn

Pic de Bassibié (2114m) et pla de Madame (1906m) en circuit depuis Lapège

Lapège (980m) est un petit village remarquablement placé en flanc sud 450m au-dessus de Niaux. La direction du col de Lastris (vers Gourbit) est signalé dans le village mais rapidement, l'antique balisage jaune semi-effacé est totalement insuffisant pour choisir entre les multiples chemins disponibles. Il faut garder une direction ascendante NO en ignorant les embranchements. Après les granges de Pladetis et la jonction avec une piste, le chemin jusqu'au col est évident. La longue crête vers le pla de Madame et le pic de Bassibié offre vraiment de belles vues sur les sommets ariégeois, particulièrement en hiver.

Souhaitant boucler un circuit et fuir le vent violent du nord, je décide de passer par Illier en plongeant dans le vallon au SE du pla de Madame. Les deux premiers tiers sont agréables mais la fin devient chaotique, sur une pente raide entrecoupée des hauts murs des terrasses abandonnées et envahies par fougères, ronces et aubépiniers. À fuir ! Existe-t-il un autre cheminement plus convenable ?

En haut d'Illier, un joli sentier balisé en jaune et rouge (tour des Trois Seigneurs) s'élève doucement à flanc pour ramener à Lapège. Ce sentier offre de bien belles vues sur le Vicdessos et forme à lui seul une intéressante balade familiale (2h à 2h30 AR, à faire depuis Illier pour éviter un retour montant). Ce même sentier se prolonge à l'ouest vers Orus et Sentenac ; est-il aussi intéressant de ce côté-là ?

Longueur :** (1250m)
Difficulté :* (sans le circuit !)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2003/01/25, soleil, vent fort glacial, neige 1200m (raquettes)

Pic de Bassibié (2114m) en circuit depuis Génat

De la Grangette d'en bas (892m) à 1 km de Génat, chemin balisé vers Lapège jusqu'au col de la Bène (1224m) puis nouveau balisage pour le col de Lastris (1427m) et la large croupe à l'O qui mène au loin par plusieurs bosses au pic de Bassibié (2114m).

Descendre la crête NE et rejoindre le sentier de l'étang d'Artax. Dans la forêt il coupe trois pistes de débardage et atteint une piste carrossable (1281m). Abandonner le balisage et suivre longuement cette piste horizontale qui traverse tout le versant. Sous le col du Pla de Faradu (1220m env.), mal identifiable, repérer une piste de débardage abandonnée qui part en épingle à droite. Monter à sa gauche un court chemin raide pour atteindre la croupe touffue. On y trouve un discret sentier (marques orange). Le suivre à droite en laissant à gauche, à peine visible, la clairière du pla de Faradu et atteindre le terminus (1196m) d'une bonne piste qui conduit à Génat.

Longueur :** (1300m, 24 km)
Difficulté :* (un peu de flair)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2018/10/30, beau puis voilé, qq cm de neige 1200m

Sommet de Vente Farine (1201m) en circuit depuis Génat (940m)

Tour du plateau de Génat, plus varié que je ne pensais. Le sentier de la crête de Vente Farine, entre chênes et buis renaissants, est un bijou.

Longueur :* (700m)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Topos :mc2rando.fr
Conditions :2022/11/26, beau

Sommet de Vente Farine (1201m) et Tourol (1286m) en circuit depuis Banat (580m)

Montée avec quelques hésitations au Coustarous (il y a plusieurs bons chemins, faites votre choix) au pied duquel une piste balisée mène au col du Trou. Parcours du mignon sentier de crête de Vente Farine parmi chênes et buis. Au col de Campels (1100m env.), le balisage descend sagement au nord. La montée au Tourol (1286m) est un combat laborieux contre les buis denses. La crête sud est par contre facile, rejoindre à l'O la piste qui revient versant nord. À l'épingle (950m), suivre le sentier balisé jaune qui descend dans les bois. Quand le balisage remonte un peu (où va-t-il ?), rester sur le chemin entretenu qui descend sans ambiguïté à Banat.

Longueur :* (700m+200m)
Difficulté :* (+1 pour Tourol : hors sentier laborieux)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2023/11/01, beau puis nuages et éclaircies

Cap du Carmil (1615m) depuis le col des Marrous (991m)

Chemin balisé rouge-jaune du tour de la Barguillère sans problème jusqu'au sommet à peine deviné dans la tempête. L'itinéraire reste protégé dans les bois jusqu'au dernier col (1457m). Circuit possible par le col de Péguère et la route non déneigée.

Longueur :* (650m, 13 km AR direct, 17 km circuit)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2017/01/15 (AR direct), chute de neige, vent en crête, neige intégrale
2023/01/21 (circuit), gris, neige intégrale

Sarrat de la Pelade (1701m) en circuit depuis le col de Légrillou

Agréable sortie, jamais raide : du col de Légrillou (938m), itinéraire balisé jaune jusqu'aux cabanes de la Devèze puis direct au sud au sarrat de la Pelade. Retour par le pech de Therme, sa crête nord et le balisage qui rejoint la piste pour passer sous le col Mazel et revenir au départ.

Longueur :* (800m)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2014/03/09 (AR par Devèze), beau, chaud, neige 1300m (raquettes)
2022/04/10 (circuit), beau

Rocher de Batail (1716m) en circuit depuis Brassac

Jolie boucle rectangulaire, visitant de belles forêts et une crête à la vue dégagée. Je l'ai parcourue totalement enneigée et accompagné tout du long par un résidant de Brassac à quatre pattes qui voulait sans doute prendre l'air. Le circuit balisé en jaune débute dans Brassac (580m), deux cents mètres au sud du parking de l'école (panneau), et grimpe dans les bois pour en sortir au col du Calmil (1109m). Sans difficulté, la croupe au S mène au Picou (1602m) et à la longue crête E-O qui culmine au rocher de Batail (1712m). Continuer vers l'O jusqu'au sarrat de la Pelade (1701m) où on tourne de nouveau à angle droit, vers le N. Toujours bien balisé dans les bois, le sentier passe au col Mazel (1354m), contourne par l'O le mamelon suivant et arrive au col de Légrillou (938m). Nouveau virage à 90° pour plonger vers Burges. Ensuite, pour éviter le plus possible le goudron (c'est louable), le balisage effectue tours et détours qui rallongent sensiblement le retour à Brassac.

Longueur :** (1300m)
Difficulté :* (sans perdre le balisage)
Intérêt :** (en hiver)
Trajet :cartographie
Topos :Grassaud & Véron, Randonnées dans les Pyrénées Ariégeoises, page 213
Conditions :2005/02/26, beau, neige 600m (raquettes)

Rocher de Batail (1716m) en circuit depuis le col de Cabus

Départ du col de Cabus (960m env.) et à la fourche au-dessus des maisons, laisser à gauche le chemin de Stables (retour) et en face le GR tour des Trois Seigneurs (autre retour) pour prendre à droite un chemin sans marquage. Propre au début, il devient plus haut envahi par la végétation, une bonne trace existe à proximité pour sortir sans difficulté des bois vers 1250m. Remonter au N dans les fougères (facile à l'automne, quelques sentes) puis dans des zones herbeuses jusqu'à la crête, ça passe partout. Après le rocher de Batail (1716m), le retour sage utiliserait le balisage du tour des Trois Seigneurs. Plus rude, poursuivre au-delà du sarrat de la Pelade (1701m) et descendre péniblement au SO à la cabane de la Labère (fougères denses). La suite est facile, un chemin descend au lacet de la route où un chemin mène à Usclades ou, moins clair, à Fourc. J'ai ensuite dû prendre la petite route non fréquentée jusqu'à Stables où un chemin balisé ramène à Cabus.

Longueur :* (900m)
Difficulté :* (+1 pour la boucle longue)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2023/11/05, beau puis quelques nuages

Rocher de Batail (1716m) en circuit depuis Aynat

Balade ensoleillée offrant, tout du long du parcours, un panorama dégagé sur la Haute Ariège. À Aynat (647m), suivre la rue principale qui monte en lacets, passe à un réservoir et devient piste puis chemin. Plus haut, passer devant un panneau fantaisiste de risque d'éboulement en laissant un captage à gauche. Le vieux chemin de desserte des terrasses est largement abandonné mais une bonne trace avec un balisage rouge qu'il faut suivre attentivement le remplace sans problème. On sort de la forêt vers 1000-1050, le pylône du Traucadou est bien visible. Remonter à vue vers lui jusqu'à rejoindre une piste puis la route qui y conduit. Parvenu en crête à proximité du col du Traucadou (1319m), c'est tout simple : suivre une piste puis la crête très longuement vers l'ouest jusqu'au rocher de Batail (1716m).

Continuer encore un peu vers l'ouest puis plonger au sud pour emprunter le tour du pic des Trois Seigneurs (balisage jaune-rouge). Avec la neige, quelques piquets m'ont guidé jusqu'à l'entrée des bois où je n'ai pas trouvé le sentier, j'ai retrouvé le balisage bien plus bas (bois facile à traverser). À 1037m, changement de profil : le balisage part horizontalement en direction de la tour de Montorgueil qu'on aperçoit tout au loin. Malheureusement, on subit de longues portions de goudron (mais aucune voiture) avant de descendre vers la tour et Aynat.

Longueur :** (1250m, 19 km)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2012/12/16, beau, doux, neige 1100m, crête déneigée, photos

Bout de Touron (1488m) et roc du Traucadou (1371m) en circuit depuis Seignaux

Agréable balade boisée dans des forêts variées et panorama sur la Haute Ariège. Nombreux panneaux et bon balisage jaune tout du long sauf à la descente du roc du Traucadou où je l'ai temporairement perdu dans les genêts, il vaut mieux passer par la piste versant sud du roc. De Seignaux (760m), aller en haut du village et après le terrain de sport, prendre à droite un chemin balisé. La montée enchaîne pistes et bons chemins dans le frais versant nord pour conduire à la cabane des Gardes (1350m). Détour au Bout de Touron (1488m) avant de passer au col (1318m) puis roc du Traucadou (1371m). Descendre la crête à l'E et rejoindre la piste du versant sud. Au roc du Taus (1182m), on repasse dans les bois du versant E pour rentrer tranquillement par des pistes herbeuses.

Tout aussi intéressant en sens inverse et on peut rallonger en passant par le prat d'Albis et/ou les Usclades.

Longueur :* (800m, 14 à 12 km)
Difficulté :*
Intérêt :***
Trajet :cartographie
Conditions :2017/04/23 (Touron et Traucadou, 17 km), beau
2019/12/30 (Traucadou, 14 km), beau
2022/03/20 (Touron et Albis, 22 km), beau progressivement nuageux
2024/01/20 (Traucadou, Touron et Usclades, 20,5 km), beau

Rocher de Batail (1716m) en circuit depuis Seignaux (760m)

Version beaucoup plus longue du circuit de la cabane des Gardes et du roc du Traucadou, passant par le col de Calmil. Belles forêts, dénivelé modeste et longueur non négligeable. Départ de Seignaux vers la cabane des Gardes avec le bon balisage jaune. Parvenu sur la piste venue du prat d'Albis, la suivre jusqu'à celui-ci (1219m) et prendre l'interminable piste en douce descente jusqu'au col du Calmil (1113m). Heureusement la forêt est belle. Remonter la crête au nord et faire un saut au rocher de Batail (1716m). Retour par la longue crête à l'E, passer sous le bout de Touron et retrouver le balisage jaune au col du Traucadou (1318m).

Longueur :** (1100m, 32 km)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2021/02/21, fort voile, brumeux