Oueil - Barousse

La Barousse est un massif d'avant-chaîne situé entre la Garonne et la neste d'Aure, au relief doux ne dépassant que de peu les 2000 mètres. Le fond des vallées est couvert de vastes forêts abritant cerfs et chevreuils, dominées par des mamelons herbeux faciles d'accès. En hiver, on peut y effectuer de belles balades généralement faciles et profiter d'intéressantes vues sur la haute chaîne.

 

Pic de Montaut (1722m) en circuit depuis la route de la crête de Coq

D'une des épingles (861m, 970m, 1019m) de la mauvaise route de la crête de Coq issue de Sarrancolin, chemin de crête, traverser le pic de Montaut (1722m), poursuivre via deux bosses au col de Bas (1454m) avec sa cabane, pistes de débardage pour retrouver la piste à flanc à 6 à 7 km du départ. Belle ambiance brumeuse voire fantomatique.

Longueur :* (800m à 950m)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Topos :Véron, Randonnées dans les Hautes-Pyrénées, page 199
Conditions :2017/06/05, brouillard

Pic de Picarre (1368m) en circuit depuis Bas Nistos

Départ au calvaire à la sortie sud de Bas Nistos (558m). Suivre en face un large chemin qui mène à des granges. Monter tout droit vers la lisière de la forêt où l'on trouve une grange en ruine. Faute de trouver le sentier (il semble débuter plus au sud), droit dans la forêt jusqu'à tomber dessus. Le suivre à l'E jusqu'à une bifurcation (847m) où l'on prend le sentier moins marqué mais bien cairné qui grimpe rudement au S vers le pic de Mont Mouch (1056m). Suivre la crête boisé jusqu'au pic de Picarre (1368m). Panorama limité.

Revenir au N au collet entre le Picarre et l'avant-sommet (1280m), et plonger à l'O. Pente raide au début (bâtons utiles), rester plutôt rive droite puis ça s'atténue un peu. Vers 1020m, on croise nécessairement un sentier bien marqué qui traverse le vallon. Le suivre à droite, il s'éloigne dans les buis où il est parfois envahi par la végétation. Devenu plus propre, bifurcation à 820m, prendre à droite. On parvient aux granges face à Haut Nistos. Reste 1,7 km de goudron.

Longueur :* (900m)
Difficulté :** (orientation, raide)
Intérêt :*
Trajet :cartographie
Topos :Véron, Randonnées dans les Hautes-Pyrénées, page 203
lagrolenpyrénées
Conditions :2013/03/10, beau devenant nuageux

Mountarrouy (1805m) depuis Ardengost (1070m)

Excellent sentier du col de Sonères (1685m), sur ou sous le cap du Plat de l'Estaque (1745m), Mountarrouy (1805m) et aller-retour au cap des Pènes (1788m). Vaste panorama dégagé et intéressant.

Longueur :* (900m)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2016/12/30, beau, photos

Montagne d'Areng (2079m) en circuit depuis Ardengost (1030m)

Barousse depuis Areng Intéressant circuit, au profil similaire à celui du cap de la Pique : en trois grands lacets dans la sapinière face à Ardengost, une piste puis un chemin de débardage conduisent à un col (1448m) d'où l'on découvre soudainement la vallée d'Aure, de l'Arbizon (qui sera toute la journée particulièrement impressionnant) au Montious en passant par l'Aret et le Lustou. La crête boisée conduit tranquillement vers l'est jusqu'au pied de la montagne du Pin où elle se dégage et se redresse un peu. Jézeau, Arbizon Après la montagne du Pin (2001m), une dernière montée au nord conduit à la montagne d'Areng, au vaste panorama, assez similaire à celui du Lion, un peu plus large mais plus lointain, et plus ouvert sur les collines de la Barousse (noter la pointe du mont Las). Bien enneigé, ciel bleu, pas de vent, splendide ! Retour rapide par les mignonnes cabanes de Jézeau pour trouver la piste dans l'entaille même du ruisseau (rive droite).

Longueur :** (1100m)
Difficulté :*
Intérêt :***
Schéma :voir Mont Né
Trajet :cartographie
Topos :Ratio, Ski randonnées II, page 129
Véron, Randonnées dans les Hautes-Pyrénées, page 200 (circuit estival plus long, empruntant en plus la crête NO de la montagne d'Areng)
Conditions :2004/03/14, grand beau, neige 1100m (raquettes)

Mont Né (2147m) depuis le port de Bales (1755m)

Rapide accès extrêmement fréquenté, pour profiter d'un vaste panorama sans effort.

Longueur :* (400m)
Difficulté :*
Intérêt :*
Trajet :cartographie
Conditions :2011/11/27, beau

Mont Né (2147m) en circuit depuis Bareilles (1050m)

schéma Areng-Né Long circuit, longtemps en crête. Temps magnifique, bonnes conditions de neige, impressionnantes corniches, terrain vierge sans une trace (sauf pour le retour), vue splendide, que demander de plus ?

La première étape consiste à atteindre la crête qui sépare les vallées de Bareilles et d'Ardengost. On peut utiliser les interminables routes forestières mais il est préférable d'étudier la carte pour trouver des chemins plus directs. Pour ma part, j'ai suivi le vieux chemin qui passe au-dessus des granges de Lencoueu. Avant d'arriver au ruisseau de l'Artigue, une facile montée directe dans les bois sur une centaine de mètres de dénivelé m'a conduit au point 1394m, sur la piste qui fait la jonction entre les routes forestières de Bareilles et de Laprède. Monter jusqu'à cette dernière et l'emprunter cent mètres vers l'E pour trouver un large chemin qui atteint la crête à l'O du cap d'Artigue Couade (1731m). La suite est simple mais longue : direction E jusqu'à la montagne du Pin puis S jusqu'au mont Né. Nombreuses oscillations mais la vue ne cesse de changer pour culminer au magnifique panorama du mont Né. Retour par la voie normale par le port de Pierrefite. Note : le circuit est peut-être plus simple à suivre en sens inverse (le village guide la descente) mais il est dommage de tourner le dos à la montagne.

Longueur :** (1300m, 17 km)
Difficulté :*
Intérêt :***
Trajet :cartographie
Topos :Ratio, Ski randonnées II, page 132 (en sens inverse)
Conditions :2005/03/12, très beau, neige 1000m (raquettes)

Pic de Montious (2171m) et pic du Lion (2102m) en circuit depuis Bareilles

schéma Montious Montious Joli circuit permettant de gravir le point culminant des montagnes au nord du col de Peyresourde, au panorama remarquable. Départ de la piste forestière de Bareilles (entre 1100m et 1500m selon la praticabilité de la piste, 1300m dans mon cas), mignonne cabane du Dr Pic (ou cabane d'Ur ; privée), crête nord du Montious (progression parfois chaotique en forêt), abandonnée sur la fin pour traverser le cirque d'Arrieu Tort et rejoindre la crête principale très à droite du sommet. Il ne reste ensuite plus qu'à suivre la crête au SE pour passer au Montious, au sommet du Jambet, au sommet du Tech et enfin au pic du Lion, point de jonction avec la longue crête orientée N-S qui démarre au col de Peyresourde pour se prolonger au-delà du Mont Né. Retour par le col du Lion et le grand lac de Bareilles. Le Montious dresse une pointe granitique inattendue en bordure de doux reliefs arrondis ; son panorama est splendide, face aux grands massifs du Luchonnais et du Néouvielle, mais la Maladeta et même les Posets sont aussi visibles. Le pic du Lion ouvre encore plus la vue vers le val d'Aran et l'Ariège. Chose surprenante, les sommets qui marquent le plus sont tous des « petits » sommets : l'Arbizon à portée de main, le Hourgade devant les 3000 Luchonnais et le pic d'Aret, montagne solitaire qui écrase tout autour d'elle ; à l'exception du chaînon du Bachimala, les autres sommets se font mutuellement concurrence et aucun ne parvient à asseoir autant sa domination sur son entourage que ces trois-là.

Longueur :** (900m à 1300m selon le départ)
Difficulté :** (hors sentier)
Intérêt :***
Trajet :cartographie
Topos :Éric Visentin (Montious)
Ratio, Ski randonnées II, page 132 (Lion)
Conditions :2003/12/13, beau, neige 1400m (raquettes)

Pic du Lion (2102m) et mont Né (2147m) en circuit depuis Bourg-d'Oueil

Vallée d'Oueil De Bourg-d'Oueil (1320m), remonter la rive gauche du vallon du Portet pour atteindre le col de Louron (2001m). Monter au N au pic du Lion (2102m), descendre au col du Lion (2004m) et descendre vers le lac de Bareilles. Passer au-dessus du lac. À ski, descendre le vallon au NE du lac et errer dans la forêt pour parvenir sous le col de Pierrefite, qu'il s'agit de rejoindre au mieux (à pied, il y a un sentier direct entre le lac et le col). Forêt de Bareilles Monter au mont Né (vue toujours admirable), descendre par l'arête E vers le port de Bales et bien avant celui-ci, descendre vers la rive gauche du vallon de Colantigue où l'on trouve une piste qui ramène à Bourg-d'Oueil sans passer par la route. Effectué à ski avec une neige superbe pour les deux descentes (combe sous le col du Lion et descente du mont Né), pas un chat, des arbres chargés de neige comme dans une carte postale, une superbe journée.

Longueur :** (1400m)
Difficulté :*
Intérêt :** (+2 pour ce jour-là !)
Trajet :cartographie
Conditions :2010/02/02, grand beau, neige 1300m (skis)

Sommet du Jambet (2121m) et pic du Lion (2102m) en circuit par les trois vallées

Circuit intéressant à ski partant de la vallée d'Oueil et visitant les vallées de Bareilles et de Balencous, avec des expositions variées (à pied ou en raquette, préférer le circuit des crêtes). De Bourg-d'Oueil (1320m), monter au port de Pierrefite (1855m) puis sur la crête au sud jusqu'au collet après le mamelon 2002. Descendre au NO le joli vallon et rejoindre le lac de Bareilles (1765m). Remonter en face le vallon jusqu'au collet entre Montious et Jambet et passer au sommet du Jambet (2121m). Belle plongée au sud jusqu'au frigo de la piste de Balencous (atteinte vers 1490-1500m). Dernière montée au col de Louron et au pic du Lion (2102m) et retour par le vallon de Portet.

Longueur :*** (1650m en trois fois)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Topos :Satgé, Ski de randonnée - Pyrénées Centrales
Conditions :2013/12/08, beau, neige 1300m (skis), photos

Sommet de Pouy-Louby (2091m) en circuit depuis Portet-de-Luchon (1250m)

Vallée d'Oueil schéma Pouy Louby Montée directe au Pouy-Louby par le vallon du Labach et le port de Pinate (balisage jaune-rouge). Vaste et intéressant panorama sur tous les sommets du Luchonnais et de la vallée d'Aure ainsi que vers l'Ariège et le val d'Aran. Y ajouter une visite au pic du Lion (2102m) pour découvrir en outre le lac de Bareilles. Plusieurs possibilités de retour en circuit :

Longueur :* (900m à 1050m)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie (retour Honteyde), cartographie (retour crête sud)
Topos :Véron, Randonnées choisies autour de Luchon, page 29 (circuit via Cathervielle)
Ratio, Ski randonnées I, page 29 (circuit crêtes sud et est)
Angulo, Pyrénées : 1000 ascensions, tome IV, topo 547 (depuis Peyresourde)
Conditions :1998/12/13, beau, neige 1600m (montée par vallon du Labach, retour par Honteyde)
2004/11/21, beau, neige 1500m (raquettes) (montée par vallon du Labach, retour par crête sud)

Pic du Lion (2102m), sommet de Pouy-Louby (2091m) et cap de la Lit (1970m) en circuit depuis Bourg-d'Oueil

Pic d'Aret Joli circuit autour du vallon du Portet, pour bien profiter des larges vues sur la chaîne. Du parking des téléskis de Bourg-d'Oueil (1320m), piste en rive droite du vallon issu du port de Pierrefite (1855m) jusqu'à celui-ci, puis par la crête au S (belles corniches et quelques oscillations) jusqu'au pic du Lion. Puis toujours en crête (et quelques oscillations) au sommet de Pouy-Louby et enfin au cap de la Lit. Descendre par la crête au NE, mais, vers 1850m, éviter de se laisser attirer par le terrain découvert à droite et au contraire plonger dans la forêt peu dense, en gros dans la direction supposée du village. On finit nécessairement par couper une des pistes qui parcourent la forêt et ramènent aux téléskis.

Longueur :* (1000m)
Difficulté :* (hors sentier dans la forêt)
Intérêt :**
Schéma :voir Pouy-Louby
Trajet :cartographie
Conditions :2005/12/11, beau, neige 1320m (raquettes)

Honteyde (1912m), cap de la Lit (1970m) et sommet de Pouy-Louby (2091m) en circuit depuis Cirès

Pouy-Louby Ce qui commence par la sage balade décrite par R.Ratio et se prolonge en un intéressant circuit assez long, effectué par temps glacial sous un soleil généreux après un début de matinée sous les flocons, dans une trentaine de centimètres de poudreuse sèche. Depuis Cirès (1250m), une agréable montée dans les bois par une piste forestière conduit à la cabane de Cirès. En lisière de forêt, cinq cerfs sur le versant opposé me regardent avec méfiance avant de reprendre leur casse-croûte. Monter ensuite sans histoire au large plateau du Honteyde (1912m) puis suivre les longues oscillations de la crête vers le cap de la Lit et le sommet de Pouy-Louby, à la vue admirable. Descendre au col de Louron (d'où l'on pourrait monter au pic du Lion pour boucler le panorama au nord) et suivre le vallon du Portet par de longues traversées en flanc gauche jusqu'à Bourg-d'Oueil. Une piste rive droite ramène à Cirès sans emprunter la route.

Note : sauf en raquette, il est peut-être intéressant de suivre ce cheminement en sens inverse : lors du parcours de crête, on évitera de se démettre le cou en admirant le paysage derrière soi et on pourra éventuellement tronquer le circuit au cap de la Lit.

Longueur :** (1000m)
Difficulté :*
Intérêt :**
Schéma :voir Pouy-Louby
Trajet :cartographie
Topos :Ratio, Ski randonnées I, page 27
Lafforgue, Les Pyrénées en raquettes
Conditions :2003/01/11, couvert avec chute de neige puis grand soleil, très froid, neige 1250m (raquettes)

Sommet de l'Aigle (2078m) et pic du Lion (2102m) en circuit depuis Cazaux dessus

Petit circuit à ski, en profitant à la montée de la vue panoramique des crêtes et à la descente de vallons faciles. De Cazaux dessus (1300m), suivre au sud la piste de St-Calixte et rapidement à gauche la piste qui s'enfonce dans le vallon puis monte vers la crête de Portet. Suivre longuement cette crête, passer le cap de Tuquet et continuer jusqu'au sommet de l'Aigle (2078m). Descendre un peu au nord, passer sous le Pouy-Louby et remonter au pic du Lion (2102m). Descente directe au SO jusqu'au vallon de Balencous. Plutôt que de rentrer par la piste, juste sous la trouée qui monte au cap de Tuquet (point 1556), prendre une piste qui s'élève doucement dans la forêt pour revenir sur la crête de Portet à 1610m. Remonter encore un peu sur la crête jusque vers 1700m pour descendre vers Cazaux dessus à proximité de l'itinéraire de montée.

Longueur :* (900 à 1050m)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Topos :Ratio, Ski randonnées II
Satgé, Ski de randonnée - Pyrénées Centrales
Conditions :2013/01/29, voilé, neige 1300m (skis), photos

Pic du Lion (2102m) et sommet de Pouyaué (2062m) en circuit depuis Mont

Pez - Abeillé Du centre de Mont (1280m), suivre à l'est puis nord la piste qui longe le ruisseau de Coume Longue. Devenu chemin, il s'échappe du vallon pour atteindre à gauche le collet 1614. Suivre la large crête jusqu'au cap de Peyrehicade (1915m), pierre dressée au collet suivant. De là, une foule de sommets sont facilement accessibles, du nord au sud : pic du Lion (2102m), sommet de Pouy-Louby (2091m), sommet de l'Aigle (2078m), sommet de Pouyaué (2062m), faites votre choix, tous offrent un magnifique panorama. Du Pouyaué, une descente directe est possible par la porte de Lis (1850m) au sud ; descendre ensuite le vallon à l'ouest en longeant le bord du ruisseau par la rive droite, on rejoint un large chemin qui rattrape la piste de Coume Longue tout près de Mont.

Mon tour : pic du Lion, descente en belle neige jusqu'à la piste de Balencous (point 1556), remontée par la trouée dans la forêt au cap de Tuquet et au Peyrehicade, Pouyaué, vallon de la porte de Lis.

Longueur :* (800m à 1300m selon le tricotage)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Topos :Cabot, Ski de randonnée dans les Hautes-Pyrénées vol. 2 (Pouyaué depuis Mont)
Conditions :2010/12/04, beau, neige 1280m (skis), photos

Sommet de Pouyaué (2062m) depuis Portet-de-Luchon (1250m)

Intéressant itinéraire à ski juste après une belle chute. À Portet-de-Luchon (1250m), prendre quelques mètres la piste derrière l'église puis le chemin à gauche pour monter sur la croupe au-dessus du village. La suivre, passer à la cabane du cap de Cueu de la Coume (1685m) et atteindre la crête Peyresourde - Pouy-Louby au sud du sommet de Pouyaué (2062m). Après une première descente à la cabane, remontée au sommet et retour par la croupe qui borde le bois du Bousquet.

Longueur :* (800m)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Topos :Satgé, Ski de randonnée - Pyrénées Centrales
Conditions :2014/12/29, beau, froid (-11° à 9h), vent fort en crête, neige 1250m (skis), photos

Sommet du Templa (2121m) et mont Né (2147m) en circuit depuis la forêt de Salabe

Perdiguère Un joli circuit, bien décrit par R.Ratio, avec un beau parcours en crête (bien adapté aux raquettes) et visitant dans sa partie basse la forêt de Barousse où j'ai croisé quatorze biches en quatre observations. Départ de la branche sud de la route forestière de Salabe, au pont sur le ruisseau du Pin (1170m) pour rejoindre le cap de Sarrustach (1654m) puis le sommet du Templa ou de Cournudère (2121m). Détour par le Mont Né : descendre au sud au col 2026m et monter au Mont Né (2147m). Vaste panorama en absence de brouillard (ah!). Retour au col 2026m, feintage par l'ouest du Sommet de Templa, sommet du Pébéré (2078m), continuer NNO jusqu'à une brèche probablement artificielle et descendre à la nouvelle cabane du Pin. La suite fut plus confuse : neige + brouillard = au pif. Faute de mieux, j'ai choisi de descendre dans l'entaille du ruisseau (ça mouille). À la vieille cabane du Pin, bon sentier tout près du ruisseau.

Longueur :** (1150m)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Topos :Ratio, Ski randonnées I, page 20
Conditions :2002/05/11, couvert, brouillard, averses de neige, neige 1800m

Montagne d'Areng (2079m) en circuit depuis l'Artigue de Salabe

Départ au fond de la vallée de Salabe, à l'épingle de la piste (1276m), pour monter tranquillement au col de l'Alouet (1735m) puis par la crête au sud vers la montagne d'Areng, en évitant quelques rochers par la droite. Pour un circuit un peu plus long, continuer au sud au-delà de la montagne du Pin et rejoindre la nouvelle cabane du Pin. Pour descendre le vallon, je suis passé sur la crête à gauche jusqu'au cap de Hont Sec avant de plonger vers deux pins isolés puis droit dans la pente un peu raide jusqu'à la vieille cabane du Pin. Le sentier descend jusqu'à une première piste qui mène à gauche à la route forestière de Salabe. Celle-ci, en douce montée, ramène longuement à la voiture. Au cours de ce circuit on peut observer à plusieurs reprises cerfs et biches (chercher dans les pentes herbeuses orientées au sud, à proximité des bois).

Longueur :* (950m)
Difficulté :* (retour du circuit hors sentier)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2007/02/17, foehn agité, éclaircies en avant-chaîne, saupoudrage 1900m

Pic de Mont Aspet (1849m) et cap Nestès (1887m) en circuit depuis la route forestière de Salabe

Circuit boisé puis dégagé et ensoleillé, belles vues. Départ à la zone de pique nique de Saoube (984m), diverticule de la route forestière de Salabe. Suivre la piste forestière qui remonte le vallon de Mouscare, agréables vues. Après le cinquième lacet (1410m, 4 km du parking), poursuivre encore 150m puis prendre à gauche une piste de débardage vers l'ouest. Quand elle s'horizontalise, repérer deux cairns qui indiquent un sentier qui sort rapidement des bois près de la cabane ruinée de Bassia. Monter nord à découvert pour rejoindre la crête et poursuivre jusqu'au pic de Mont Aspet (1849m). Vaste panorama, du Valier au pic du Midi en passant par la plaine. La montagne d'Areng a fière allure, Maladeta et Luchonnais sont un peu loin mais bien détachés.

Suivre tranquillement au SO les croupes, traverser les pistes de ski et monter au cap Nestès (1887m). Vue moins intéressante (la montagne d'Areng occupe tout le sud), seuls l'Arbizon et le pic du Midi sont remarquables. Descendre au SO au col de l'Aouet puis E (sentier rive droite à l'entrée des bois). On rejoint la route forestière de Salabe à l'artigue de Salabe mais on peut largement éviter la route, d'abord en prenant l'ancien tracé au bord de l'eau pour éviter le lacet, puis plus bas en rejoignant rive gauche (gué) un chemin qui ramène au parking.

Longueur :** (1100m)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2016/01/24, beau, neige irrégulière 1600m/1500m

Cap de Salières (1774m) depuis Antignac

En haut d'Antignac (620m), le chemin n°57 (au début commun avec 56 et 59) conduit par la forêt au col 1736m, au NO du cap de Salières. Le balisage est sobre mais présent aux embranchements et parfaitement suffisant, au contraire des GR actuellement surbalisés. Une bonne épaisseur de neige fraîche, chute continue pendant ma balade, le vent qui se déchaîne à la sortie de la forêt, je m'arrête à la « villa Grisette » (1680m) au pied du col et j'abandonne le sommet. Seconde visite dans des conditions similaires, avec plus de neige et moins de vent. La forêt enneigée est bien jolie.

Longueur :** (1200m)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Topos :Véron, Randonnées choisies autour de Luchon, page 23
Conditions :2005/04/10, chute de neige, neige 600m (raquettes)
2009/02/07, chute de neige, neige 600m (raquettes)

Cap de Salières (1774m) en circuit depuis Cazaril (980m)

Circuit combinant les jolis sentiers luchonnais au balisage modeste mais intelligent. De Cazaril (980m), suivre le sentier n°54 qui part à l'est puis horizontalement au nord, au-dessus de la vallée de la Pique. À un collet (1170m), laisser descendre le 54 et continuer sur le 56, longuement horizontal puis qui perd 250m pour rejoindre le sentier venu d'Antignac. Suivre ce sentier montant et prendre le 57 qui passe à la villa Grisette et rejoint la crête principale à un collet (1736m) juste au nord du cap de Salières. Panorama ouvert au sommet.

Descendre au sud. Suivre le balisage du tour Oueil-Larboust qui va faire un lointain détour au sud ou plonger immédiatement en lisière de forêt dans la coume de Péchet. Dans ce cas, pénétrer dans la forêt à la seconde épingle d'une piste de débardage et suivre cette piste jusqu'à la piste principale où l'on retrouve le balisage. Après deux lacets, suivre à gauche le balisage sur un vieux chemin qui passe au-dessus de Saccourvielle. Au-delà du village, suivre au sud le sentier n°55, horizontal, qui passe à la tour de Castel Blancat et rentre à Cazaril.

Longueur :** (1100m)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2011/12/22, léger voile, quelques brumes, neige 1400m

Sommet d'Anténac (1990m) en circuit depuis Montmajou

schéma Anténac Depuis Montmajou (800m), au-dessus de Cier-de-Luchon, un bon sentier balisé par le numéro 58 monte rudement dans les bois jusqu'à la fontaine des Coumes (1460m) puis rejoint deux cabanes anonymes en lisière de forêt, au pied du cap de la Passade des Agnères et du sommet d'Anténac. De la deuxième cabane (1737m), suivre la coume O puis NO pour atteindre directement et sans difficulté le sommet. De là, on découvre soudainement une superbe vue, face à la Maladeta et au cirque des Crabioules, bien dégagée à l'ouest vers le massif du Néouvielle et à l'est sur l'Ariège. Un des plus beau belvédère des avant-sommets du Luchonnais (similaire aux Pouy-Louby, Montious, Mont Né et Bacanère).

Bacanère depuis Anténac Retour par un joli circuit demandant un peu d'attention en cas de neige (pentes raides à descendre et traverser). Du sommet, rejoindre le sommet des Conques (1965m) au nord. Descendre ou contourner la pente nord assez raide et remonter au Pouy Guillé (1916m). La descente enneigée est un peu délicate sur une crête découpée qui nécessite des traversées dans le raide flanc nord pour éviter les nombreuses petites pointes. Après un petit col 1754m, rejoindre le sommet de Hourdouch (1781m). Descendre rudement plein est sur la crête et atteindre un collet (environ 1500m) précédant le pic d'Agudes, recouvert d'arbres. Avant de pénétrer dans la forêt, piquer dans l'herbe au sud pour trouver un vieux sentier bien marqué mais peu emprunté une vingtaine de mètres plus bas. Ce sentier, toujours bien marqué, pénètre dans la forêt, effectue quelques lacets et un détour en flanc E où il est parfois un peu envahi par les repousses d'arbres, et rejoint vers 1100m un large chemin que l'on descend à gauche. Vers 960m, on rejoint un autre large chemin que l'on descend à droite. On arrive ainsi au-dessus de la grange Dumas, rénovée, dont on suit le chemin d'accès qui, après un dernier lacet, ramène à Montmajou.

Longueur :** (1350m)
Difficulté :* (+1 pour le circuit enneigé)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Topos :Véron, Randonnées choisies autour de Luchon, page 21 (montée)
Conditions :2001/02/17, beau, neige 1300m-1600m

Sommet d'Anténac (1990m) depuis St-Paul-d'Oueil

Espingo, Nord Nère Départ à la sortie nord de St-Paul-d'Oueil (1123m) pour suivre la longue piste qui s'élève à l'est. À 1580m, le plus tranquille consiste à rester sur la piste à droite jusqu'à la cabane de Courrau d'où l'on rejoint la crête pour la suivre longuement au nord jusqu'au sommet d'Anténac, ou plus rapide de prendre à gauche la piste secondaire qui conduit à la cabane de la Coume (1624m, anonyme sur la carte) pour monter le vallon à l'est et atteindre la crête plus près du sommet. Panorama toujours aussi admirable.

Longueur :* (900m)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2009/02/21, beau puis voilé puis beau, neige 1100m (skis)
2013/12/29, rare éclaircie, petites averses de neige, neige 1350m (skis)

Sommet d'Anténac (1990m) en circuit par les balcons depuis Antignac

Belle idée de circuit, long en distance et cumulant plusieurs montées intermédiaires, avec un agréable parcours en balcon dans les bois et une longue crête aux larges vues. Balisage modeste mais suffisant. Du haut d'Antignac (610m), suivre le sentier n°59 au départ commun avec 56 et 57, laisser à gauche 56 vers Cazaril (920m env.) puis 57 vers Salières et Courrau (1170m env.). Après ce second embranchement, le sentier moins fréquenté oscille longuement. Sous la cabane ruinée de Séridet (1185m), rejoindre une piste de débardage et la descendre (ne pas monter : impasses) jusqu'au sentier 58 venu de Montmajou vers 1010m. Monter à l'Anténac (1990m), beau panorama célébré.

Retour par la longue crête sud aux jolies vues. Elle descend doucement jusqu'au cap de Salières (au pied duquel le sentier 57 permettrait de rentrer directement). Poursuivre le chemin balisé jusqu'au tout dernier sommet, le sarrat de Culège (1475m). Y passer, un bon sentier descend la crête SE jusqu'au sentier n°56 venu de Cazaril (1171m). Le suivre au nord, laisser le n°54 vers Moustajon et poursuivre jusqu'à retrouver enfin le sentier venu d'Antignac.

Longueur :*** (1900m, 23 km)
Difficulté :* (bons sentiers traversant quelques pentes raides)
Intérêt :***
Trajet :cartographie
Topos :Camptocamp.org
Conditions :2017/01/07, beau

Tour de la vallée d'Oueil depuis Benqué

Tour complet de la vallée d'Oueil, crêtes panoramiques aux vues sans cesse renouvelées, beau circuit automnal suivant en grande partie le tour Oueil-Larboust balisé rouge-jaune. Départ de Benqué, suivre le tour Oueil-Larboust pour descendre au point bas du circuit (pont 920m), traverser Saccourvielle et monter jusqu'à la crête près du cap de la Pène. Le balisage suit la crête au nord, passer au cap de Salières (1724m) au beau panorama, sommet d'Anténac (1990m), la crête tourne O, port de Bales (1755m), port de Pierrefite (1855m) par la piste à flanc du Mont Né (lequel imposerait 300m supplémentaires). De là, pour un dénivelé équivalent, soit suivre le balisage qui passe au lac de Bareilles, col du Lion, col de Louron (2001m), soit suivre la crête aux jolies vues jusqu'au pic du Lion (2102m). Au port de Pinate (1992m), laisser le tour Oueil-Larboust qui descend dans la vallée du Larboust et rester sur les croupes herbeuses. Poursuivre E puis SE, cap de la Lit, altiplano du Honteyde (1912m), pas des Portes (1769m), que la haute montagne luchonnaise est belle aux premières neiges ! On retrouve bientôt le tour d'Oueil-Larboust pour rentrer à Benqué.

Pour mémoire : Benqué - Anténac 2h50 ; Anténac - Lion 2h40 ; Lion - Benqué 2h30 (chaque tronçon est approximativement un tiers de la distance, dénivelés +1150m ; +400m ; +100m).

Longueur :*** (1650m, 34 km)
Difficulté :*
Intérêt :***
Trajet :cartographie
Conditions :2015/11/07, beau, doux, photos

Sommet d'Anténac (1990m) en circuit depuis l'Ourse de Sost

Départ au point où la piste qui longe l'Ourse de Sost devient interdite (pont 950m à 4,2 km de Sost). Suivre l'excellente piste, à 2,3 km laisser à droite la piste du retour, 0,8 km plus loin prendre un droite une vieille piste (panneau Hourdouch). En prenant les bons embranchements (la carte est juste), on parvient à une seconde clairière après laquelle la piste se termine. Les cabanes de Hourdouch (1600m) sont 50m au-dessus. Suivre la piste d'accès venue du port de Balès, tourner le sommet des Conques et monter au sud pour aller à l'Anténac.

Retour en suivant la crête vers le port de Balès. Au col (1778m) après le mail de Salières où l'on retrouve la piste des cabanes de Hourdouch, laisser le balisage pour suivre versant nord un sentier en courbe de niveau et rejoindre la croupe NE du cap de Pouy Pradaus. Descendre la croupe, entrer dans les bois pour trouver très vite une piste de débardage qui descend à la piste principale qui ramène longuement à la voiture.

Longueur :** (1100m, 20 km)
Difficulté :* (sans se perdre)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2017/05/14, éclaircies belles puis timides

Montagne de Lège (1738m) en circuit depuis Lège

Montée directe et retour divaguant sur de bons sentiers oubliés de la carte pour une jolie balade boisée. Départ de l'église de Lège (610m), suivre la longue piste qui conduit aux cabanes d'Esquitade (926m) et de Péradoune (1100m). Poursuivre par la crête qui grimpe rude. En sortant des bois, éviter des rochers par la raide pente herbeuse versant sud (prudence si humide) et atteindre le sommet de la montagne de Lège (1738m).

Retour par la crête au nord jusqu'au soum de l'Arraït (1553m) puis est vers une ruine puis la cabane de Guran (1450m) située sous la crête. Une douzaine de biches et faons autour de la cabane. Traverser vers l'E la clairière pour trouver au bout un petit panneau portant un dessin de cabane et une grosse flèche rouge. Ils signalent un mince sentier qui part O vers la fontaine de Hourquets puis descend E raide. À un embranchement, ne pas rater le cairn et le panneau de l'autre côté du ruisseau qui indique un changement de rive. Le sentier traverse à flanc puis descend et rejoint un sentier balisé en jaune au panneau cabane n°3 (900m env.). Suivre le sentier à droite, il descend le sarrat de la Coste et tombe sur un second chemin venu de Guran (730m). Prendre le sentier horizontal qui va traverser le ruisseau des Canaus et rejoindre la piste du matin à la troisième épingle. À la deuxième épingle, le sentier en face est effectivement un raccourci.

Longueur :** (1200m)
Difficulté :* (sans se perdre)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2016/05/01, bouché puis belles éclaircies, neige fraîche 1100m !

Sommet de l'Oudérou (1620m) en circuit depuis Binos

Pic du Gar Joli parcours en forêt pour atteindre ce belvédère situé entre l'Anténac et le Pouy de Hourmigué, sans risque en hiver après de grosses chutes de neige. Faisant péniblement ma trace dans plus de 40 cm de neige fraîche, j'ai parfois rêvé aux pistes insipides mais damées des stations. J'ai repris mes esprits devant les champs de poudreuse à peine troublés par quelques traces d'animaux et les arbres drapés de neige s'ébrouant dans le silence de la forêt.

De Binos (770m), au-dessus de Bachos (670m), rejoindre les granges des Ourdès (1010m) : pour cela, en haut de Binos, suivre la flèche bleue sur un mur qui désigne une piste interdite à la circulation et qui fait un grand lacet à l'ouest (on peut aussi prendre un autre chemin à droite de la barrière qui barre la piste, plus direct mais moins clair). Aux granges, repérer l'inscription « Estiouère » (très effacée) sur un abreuvoir et suivre le chemin qui monte longuement à flanc jusqu'à un col anonyme (1455m) puis au clot d'Estiouère (1415m). Au col 1455m, suivre la croupe au N qui se déboise après un mamelon (mail de la Madeleine) et mène au sommet de l'Oudérou. Pour rentrer en circuit, suivre la crête au NE puis E, d'abord dégagée puis boisée. Vers 1200m, à la première clairière, tirer progressivement au S pour sortir des bois et retrouver les granges des Ourdès.

Longueur :* (900m)
Difficulté :* (pas de balisage, multiples chemins)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Topos :Véron, Randonnées choisies autour de Luchon, page 19
Lafforgue, Les Pyrénées en raquettes
Conditions :2005/01/30, grand beau, poudreuse 670m (raquettes)
2008/11/29, bouché / éclaircies, averses de neige, neige 1000m (raquettes)

Sommet de l'Oudérou (1620m) et cap de Pouy de Hourmigué (1685m) depuis Signac

À Signac (640m), suivre le vieux chemin qui longe le ruisseau de Labach. À 5 min, prendre la branche de droite, moins raide, pour faire un lacet derrière une grange rénovée. Le chemin autrefois empierré mais devenu herbeux s'élève rapidement et sans ambiguïté, loin au-dessus du ruisseau. Il se perd vers 1050m (?) dans une clairière humide. Suivre des traces dans la même direction ascendante pour parvenir à une seconde prairie (1200m) d'où le col de Hourques est visible. On retrouve le chemin (dans les arbres au-dessus) et on rejoint bientôt une piste. La suivre à gauche jusqu'à un lacet et poursuivre sur la croupe pour aboutir au sommet de l'Oudérou (1620m). Revenir un peu en arrière, descendre au col de Hourques (1510m) et monter au cap de Pouy de Hourmigué (1685m). Panorama certainement intéressant, mais cette fois-là, ambiance fantomatique... Pour rentrer, revenir au col pour prendre le sentier direct qui ramène à la piste et à l'itinéraire de montée. Poursuivi par une averse orageuse, descente express.

Longueur :** (1150m)
Difficulté :*
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2013/06/08, couvert, brouillard, averse à la descente

Cap de Pouy de Hourmigué (1685m) depuis l'aire de pique-nique d'Esbareich

Départ de l'aire de pique-nique d'Esbareich (790m), accessible par une petite route 200m au sud de l'embranchement du village d'Esbareich, à la croix de Crouzet. Laisser à gauche la piste principale et prendre le chemin qui mène à des granges. Il se prolonge au-delà, grimpe raide, se divise et se multiplie. Abandonner le large chemin vers 1020 pour garder une direction SE en s'élevant toujours. On coupe vers 1200m la piste issue du parking et revenue de son détour au nord. Continuer au-delà sur une croupe de mieux en mieux définie et qui mène alors plus clairement jusqu'au sommet. Quelques flocons, brouillard, ambiance encore plus fantomatique qu'à la visite précédente, visibilité réduite à quelques mètres sur le haut, forêt enneigée bien jolie, aucune idée si mon cheminement est imaginable en absence de neige.

Longueur :* (900m)
Difficulté :* (pas mal de flair néanmoins entre 900 et 1200m)
Intérêt :*
Trajet :cartographie
Conditions :2013/11/24, gris, quelques flocons, brouillard > 1400m, neige 800m (raquettes)

Pic de Mont Las (1729m) depuis Cap de la Lane

Son panorama sur la haute montagne est certes moins complet que celui du Mont Né ou de l'Anténac mais le Mont Las compense par sa position, isolée et au centre exact de la Barousse. Son accès serait moins rude, ce serait un sommet très fréquenté. Départ au-delà de Sost, au premier lacet (920m) de la piste de la carrière (qui est barrée ensuite ; 1,5 km depuis le Cap de la Lane). Emprunter dans l'axe du vallon une piste abandonnée. Aux éboulis de la carrière, la piste part faire un lacet au sud (balisage jaune discret, ignorer l'embranchement à gauche dans le lacet) et revient au talweg du vallon vers 1170m. Une vague sente très raide (bâton utile) monte le long du vallon jusqu'au couret Sarté (1335m). Suivre la crête au nord qui après un court répit redevient raide jusqu'au sommet. Profitez bien du panorama, la descente est expéditive.

Longueur :* (800m mais raide)
Difficulté :* (que c'est raide !)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2011/11/27, beau, photos

Tourroc (1541m) en circuit depuis Ourde

Au nord d'Ourde (750m), suivre un vieux chemin qui part à gauche, à flanc. Il rejoint une piste abandonnée qui monte vers un premier promontoire (1067m). Prendre le sentier d'abord horizontal qui finit par se perdre dans les pelouses du second promontoire (1227m) d'où le col de la Geladiou (1263m) est proche. Du col, monter vers la falaise d'escalade (sente) puis la pente raide entre la falaise et le Tourroc (sente cairnée). Large panorama et table d'orientation.

Retour hors sentier en suivant la crête SE, jolies falaises au SO. Au col (1205m) précédant le pic de Sarrat Aragnouet, plonger dans la large pente herbeuse vers Ourde, assez raide mais moins qu'il n'y paraît.

Longueur :* (800m)
Difficulté :* (+1 pour le circuit)
Intérêt :*
Trajet :cartographie
Topos :Idée trouvée sur le forum pyrénées-team
Conditions :2017/04/09, beau

Montagne de Gert (1045m) en circuit depuis la falaise de Troubat

Bosse d'avant-chaîne, vue intéressante sur la Barousse et (à l'extrémité NE) sur la vallée de la Garonne. Du parking de la falaise de Troubat (688m), poursuivre sur la route de la carrière. À l'entrée de celle-ci, suivre à gauche la piste qui en atteint le haut. S'élever facilement pour atteindre rapidement une belle prairie puis à l'ouest les deux sommets (calvaire au second). Possibilité de circuit par le versant N : parcourir toute la montagne au NE jusqu'au sommet de Gert (1018m) et plonger au NO pour trouver une piste ; la suivre jusqu'à un virage à droite pour prendre à gauche un chemin bien marqué qui ramène à la déchetterie (600m env.) en aval du parking.

Longueur :* (350m à 550m)
Difficulté :*
Intérêt :*
Trajet :cartographie
Conditions :2015/02/28, voilé