Cerdanya - Carlit

 

Tour du cirque des Pessons : Montmalús (2781m), Àliga (2827m), Gargantillar (2864m), Pessons N (2858m), Griu (2874m), Cubil (2833m)

Alt del Cubil Un joli parcours de crête au-dessus d'un beau site, rien à reprocher. Hélas si : quelque soit le sommet, le panorama inclut des pylônes, des câbles et des pistes. Est-ce donc cela la nature sauvage de l'Andorre ?

De Grau Roig (2120m), droit au S via l'estany de Coma Estremera jusqu'à la crête à proximité du pic de Montmalús (2781m). Vaste crête vers l'O jusqu'au pied des pics de Ribús ou pic de l'Àliga. Leur traversée est plus dure (escalade II en évitant les passages vraiment difficiles) mais des pentes herbeuses raides doivent permettre de tout éviter par la gauche. Passer ensuite au pic del Gargantillar ou dels Pessons S (2864m) avant de tourner nord et de monter un peu laborieusement au pic d'Ensagents ou dels Pessons N (2858m). Outre les nombreux lacs des Pessons, ce tour dévoile les parois et arêtes qui tombent au nord et le doux flanc sud qui porte les estanys de Montmalús et de l'Illa.

La suite est une infidélité au cirque des Pessons : descendre facilement à l'O vers l'alt del Griu. Au col (2757m), magnifique monolithe. Aller-retour à l'alt del Griu (2874m) : éviter la partie basse de la crête par une traversée au S puis s'élever directement vers le sommet (ou, plus amusant mais guère rapide, revenir vers la crête et louvoyer entre les gendarmes) ; large vue vers l'ouest et sur les estanys d'Ensagents. Retour au col, descente au nord et traversée du haut du cirque d'Emportona pour rejoindre la crête Pessons N - Cubil au pied du Cubil (col 2700m env.). Aller-retour facile au pic Alt del Cubil (2833m) pour finir la vue sur le cirque des Pessons. Plusieurs pentes herbeuses permettent de descendre dans le cirque et de rentrer en flânant au milieu des étangs.

Longueur :*** (1400m, 15 km)
Difficulté :** (escalade II évitable, pentes raides, hors sentier)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Topos :Angulo, Pyrénées : 1000 ascensions, tome VI, topos 890, 888, 891, 893, 889
M. Sébastien, Pyrénées du Soleil, Pyrénées Ariégeoises & Sommets Pyrénéens
Conditions :2005/09/22, beau

Pic Negre d'Envalira (2825m) et pic de Camp Colomer (2869m) depuis Grau Roig

De Grau Roig (2120m), monter ESE sous les remontées mécaniques jusqu'à un plat, partir alors S vers la portella de Joan Antoni bien visible au fond du cirque de la Menera et où l'on abandonne l'univers de pylônes et de motoneiges. Monter à la porteille (2681m) par une pente un peu raide sur une cinquantaine de mètres. Suivre à gauche la crête qui s'élargit rapidement pour aboutir au double pic Negre. Le sommet secondaire NE a le bon goût de masquer une grande partie du Pas de la Case. Descendre au SE pour passer à l'estany Negre et rejoindre la portella Blanca d'Andorra (2517m). Suivre au S la crête, large et facile malgré les apparences de loin pour aboutir au pic de Camp Colomer (2869m), lui aussi double. Jolie vue sur la sierra de Cadí et les montagnes d'Andorre, étonnamment sans remontées mécaniques envahissantes (mais on ne coupe pas aux traces de motoneiges). J'y croise un renard, peut-être à la chasse aux premières marmottes qui ont fait leur apparition.

Pour descendre, passer au sommet oriental (2852m), suivre un peu la crête et basculer dans le premier couloir (35-40° sur 150 mètres ; on peut aussi passer plus loin à l'est par la portella Blanca de Meranges, moins raide et plus adaptée en absence de neige). Descendre jusque vers 2400m et remonter à la portella Blanca d'Andorra. Partir au NO en traversée légèrement descendante au début puis monter vers la portella de Joan Antoni pour la franchir et revenir au parking.

Longueur :** (1400m)
Difficulté :**
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2010/04/24, beau puis cumulus après 11h, neige 2120m (skis, crampons)

Pic dels Pedrons (2715m), pics de Font Negra (2877m), pic Negre d'Envalira (2825m) en circuit depuis le Pas de la Case

En oubliant la moche verrue du départ et en partant à l'aube pour éviter les vroum-vroum, la balade est acceptable d'autant que l'on circule ensuite souvent versant sud protégé de la laideur andorrane. De l'entrée du Pas de la Case (2085m), montée dans les pelouses au pic dels Pedrons (2715m) et descente raide au collet au sud (2567m). L'arête nord des pics de Font Negra est impressionnante de loin, plus raisonnable de près. On peut éviter les difficultés les plus sérieuses en passant versant ouest, un peu sous le fil. Première partie en II+ et quelques pas de III, tantôt versant ouest tantôt sur le fil jusqu'à une première brèche. Des gros blocs acrobatiques (plusieurs pas de III) à droite de la cheminée verticale, puis de nouveau tantôt en crête, tantôt à flanc toujours en II+ et quelques III jusqu'à une seconde brèche, un peu délicate à atteindre. Je n'ai pas compris comment franchir le dernier ressaut et j'ai traversé à flanc vers le facile couloir à droite avant de revenir sur l'arête derrière le ressaut et peu avant la sortie de l'arête.

La suite est plus paisible : parcours de la crête vers l'ouest, pics de Font Negra (2830m, 2877m, 2855m), l'Esquella (2785m, 2777m), sommet double avec une crête chaotique mais facile (et feintable par des sentes), longue crête passée plutôt versant sud, pointe 2744m et coll dels Isards (2654m). Aller-retour au pic Negre d'Envalira (2825m) et rapide retour par le sentier vers le Pas de la Case.

Longueur :** (1300m)
Difficulté :*** à **** (escalade PD+ à AD selon le cheminement)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Topos :Sánchez, Crestas pirenaicas - Pirineo Oriental
Conditions :2016/06/22, beau, plus de neige

Pic de Font Freda (2738m), pic de les Valletes (2814m), pics de Font Negra (2877m) en circuit depuis le Puymorens

Du parking du col (1920m), suivre la piste à l'ouest vers un captage. Continuer la piste sur la croupe puis couper le télésiège de la Mine (le plus haut) en restant bien au-dessus du fond du vallon envahi de gros blocs. Après avoir passé le contrefort occidental du Font Freda, virer progressivement vers l'est en direction de la large pente raide qui mène au pic de Font Freda. Déneigée, j'ai préféré un couloir bien enneigé et peu difficile (35° ?) plus au sud (il aboutit juste à l'est du point 2691m). Aller-retour au pic de Front Freda puis en longeant la crête qui plonge verticalement au nord mais en pente douce au sud, frôler l'impressionnante pointe (2793m) que l'on a pu admirer d'en bas avant de monter au pic de les Valletes. Encore une descente pour passer au col de l'Orri de la Vinyola avant de longer (ou visiter) les différents pics de Font Negra jusqu'au dernier, le plus haut. Revenir au premier pic et suivre la crête facile vers le pic de la Mine. Au collet 2604m, descendre vers l'estany de l'Orri de la Vinyola et rentrer par le chemin, toujours bien au-dessus du talweg (à ski, je suis passé rive droite).

Longueur :** (1150m)
Difficulté :** (hors sentier, blocs, pente assez raide)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Topos :Camptocamp.org
Angulo, Pyrénées : 1000 ascensions, tome VI, topos 880, 881
Conditions :2009/05/20, beau mais brumeux, vent pénible, neige 2000m (skis, crampons)

Puig de Campcardós (2905m) depuis Porta (1506m)

Camp Colomer Montée sans histoire à ce sommet qui n'en est pas un (c'est un immense plateau incliné), aussi dénommé puig Pedrós. Remonter la longue vallée de Campcardós jusqu'au-delà de l'estany Gros (2076m) puis partir S vers la portella Blanca de Meranges dans un vaste chaos de blocs et monter enfin au SE jusqu'au sommet. Estany Gros Pour varier le retour, passer par la brèche immédiatement au sud du roc Colom et descendre par le vaste vallon entre Peiraforca et Campcardós. Intéressant si la neige recouvre les pierriers (bon courage sinon). Serrer à l'ouest pour rejoindre le GR7 à l'estany Petit, le ruisseau peut être difficile à traverser plus bas.

Longueur :** (1400m)
Difficulté :* (+1 pour le circuit)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Topos :Véron, Randonnées dans les Pyrénées Orientales, page 109
Angulo, Pyrénées : 1000 ascensions, tome VI, topo 894
Conditions :2003/05/15, beau, névés 2200m

Bony del Manyer (2809m), pic de Camp Colomer (2869m), pic d'Engorgs (2818m) en circuit depuis le refugi de Malniu

Circuit des crêtes autour des mignons estanys d'Engorgs. Du refuge de Malniu (2125m, parking 3€, nuitée en tente 4€ / personne), suivre le GR11 bien balisé qui oscille longuement jusqu'au refuge d'Engorgs (2379m). Poursuivre sur le GR11 jusqu'au premier laquet (2503m). Grimper alors au sud hors sentier la grande pente, tantôt herbe, tantôt petite caillasse rougeâtre, en tirant à gauche vers la vague crête. Le bony del Manyer (2809m) finit par apparaître tout en haut de la pente. Parcourir au nord la crête quasi horizontale vers le nœud d'arête (2807m). Le roc de Lliçà (2801m) se situe au bout d'une crête secondaire au SW et mérite le détour pour la vue sur le discret estany de Calm Colomer, la vall de la Llosa et la tossa Plana de Lles. Traverser à flanc vers la portella d'Engorgs et poursuivre la crête au nord jusqu'au pic de Camp Colomer (2869m, ou pic de Calm Colomer ou tosseta de l'Esquella) avec une portion un peu chaotique mais sans aucune difficulté. Jolie vue environnante, à cheval entre la vallée de la Llosa au SW, le cirque d'Engorgs au SE, la vallée de Campcardós au NE, l'Andorre (sans pylônes) au NO.

Continuer sur la crête frontière à l'E et après une éminence monter au pic d'Engorgs ou de la Bressola (2818m). En descendre par quelques gros blocs puis en longeant la crête vers la portella de Meranges (2629m). Faire une grande courbe pour descendre la rive gauche du vallon et revenir au refuge d'Engorgs. Reste le retour, avec une longue et ennuyeuse remontée d'une centaine de mètres qui paraît en faire bien plus.

Longueur :** (1300m)
Difficulté :* (hors sentier facile)
Intérêt :***
Trajet :cartographie
Conditions :2013/08/06, beau, vent pénible, cumulus après 11h, photos

La Muga (2861m), tossa Plana de Lles (2905m), tossal Bovinar (2842m), pic de la Colilla (2836m) en circuit depuis la station de Lles

Parcours des crêtes de part et d'autre de la tossa Plana de Lles : facile mais long, succession de petites montées/descentes, vaste panorama changeant au fur et à mesure de la progression avec en permanence au sud la barrière de la sierra de Cadí. Versant sud, tous les sommets (sauf le pic de Setut) sont des taupinières avec un versant en pente douce au terrain accueillant en herbe rase, le versant nord est plus vertical mais l'aspect sévère cesse vite aux forêts qui montent haut. Départ de la station de ski de fond de Lles de Cerdanya (1953m) pour suivre le sentier n°26, sur la piste horizontale à droite de la piste des estanys de la Pera. Il laisse à droite le GR11 au coll de Salami, long début horizontal, toujours bien balisé et sans ambiguïté (sauf un peu confus à l'embranchement du n°28 qui descend vers la vall de la Llosa). Il conduit tranquillement aux estanys de la Muga (2557m) dans un cirque paisible. Monter au N au coll de la Muga (2718m) et à droite au premier sommet de la journée, la Muga (2861m, dénivelé +950m du parking). Jolie vue sur la vall de la Llosa. Revenir au col et rejoindre la crête frontière à la tosseta de Vallcivera (2847m, +130m). Nouveau col (2762m) et tossa Plana de Lles ou pic de la Portelleta (2905m, +150m). Panorama immense mais brumeux, l'Aneto à peine visible, dommage. Au nord, la vallée de Madriu a étonnamment échappé au bétonnage andorran.

Toujours sur la crête, une courte descente et montée conduit au pic de Setut (2867m, +30m), seul sommet élancé du circuit. La crête s'effondre, pas de difficulté par temps sec, puis une portion horizontale chaotique demande un peu d'attention et d'utiliser les mains jusqu'à la portella de Setut (2687m). Joli lac au sud. Et on remonte au pic de Coma Extremera (2809m, +130m), on redescend au débouché du canal del Boc (2698m) pour remonter au tossal Bovinar (2842m, +150m), sommet double avec une étrange veine de marbre blanc. Dernière montée au pic de la Colilla ou dels Estanyons (2836m, +100m). Ouf. Tout au loin, les premiers sommets de la journée.

Retour par les estanys de la Pera. Descendre le vallon à l'WSW et viser le refuge ou plus ou nord pour visiter les lacs. Au refuge et plus bas sur la piste interdite, un sentier balisé évite les lacets de la piste pour rejoindre la piste carrossable issue du parking de la station de Lles. Quatre longs kilomètres sans intérêt sur cette piste plate et poussiéreuse (heureusement une seule voiture croisée) jusqu'au refugi del Pradell. Y passer pour suivre le sentier n°18 (et GR11) qui ramène paresseusement au parking en évitant la piste. A posteriori et les estanys de la Pera n'étant pas très intéressants, il ne doit pas être pire de rentrer par l'estany de la Colilla, au S du pic de la Colilla : même hors sentier, ça doit être plus agréable que la piste.

Longueur :*** (1700m, 25 km)
Difficulté :** (terrain compliqué autour de la portella de Setut)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2013/08/05, beau, un peu brumeux, vent, photos

Pedraforca : Pollegó Superior (2506m) et Calderer (2497m) en circuit depuis le refuge Estasén

Pedraforca Joli circuit, plus technique que je ne m'y attendais, sans croiser personne (ce qui n'est pas évident sur ce sommet emblématique de Catalogne) mais accompagné par des isards peu farouches. Depuis le mirador de Gresolet (1573m), monter au refuge Estasén et prendre à l'ouest le sentier balisé du coll del Verdet (panneaux). Le sentier est bien tracé et même avec un peu neige, sans difficulté. Au coll del Verdet (2256m), virer S vers la paroi et suivre l'abondant balisage pour escalader un assez long couloir, peu difficile (II) mais au calcaire bien poli par les passages. Avec un peu de neige et même de la glace dans les anfractuosités, et des semelles mouillées, c'était plus proche du III... On parvient à un premier sommet et il faut longuement suivre ou longer la crête (quelques pas d'escalade, et beaucoup plus pour moi voulant éviter des passages neigeux exposés) pour atteindre le point culminant, le Pollegó Superior. Étonnante vue de la sierra de Montserrat, loin au S, qui se découpe sur l'horizon.

Montserrat Aller-retour au Calderer, escalade plus sérieuse et terrain à isard pour finir. Suivre la crête vers cette deuxième cime du massif. On parvient à une brèche, avec un couloir à droite équipé de deux chaînes. Il est en fait préférable de contourner un gendarme et d'escalader le fil de la crête (II+, bon rocher, assez aérien). La brèche suivante est plus marquée, avec un mur surplombant. De nouveau, un couloir qui semble assez difficile est équipé d'une chaîne mais vu qu'elle était sous la neige, cette option n'était pas envisageable. Traverser la brèche pour basculer dans le versant nord, moins inhospitalier que l'on ne s'y attendrait. Descendre une courte pente un peu croulante, puis deux possibilités (j'ai utilisé la première à la montée, mais la seconde utilisée au retour me semble préférable) : escalader la deuxième faille qui monte en oblique de droite à gauche et en sortir sur le haut par sa rive droite (escalade II avec pas de III, mauvais terrain dans le couloir, bon dans la rive) ; ou traverser au ras de la paroi en terrain croulant (un passage exposé) et remonter progressivement vers une entaille facile qui sort à quelques mètres sous les drapeaux. Toute cette partie se déroule en terrain peu difficile mais demandant une réelle aisance en terrain peu sûr.

Revenir vers le Pollegó Superior et descendre à l'Enforcadura (2356m). J'ai fait un saut au faux Pollegó Inferior (2410m) pour voir si l'accès au Pollegó Inferior était envisageable mais la neige était accrochée à l'étroite corniche qui permettrait d'y monter (très impressionnant vu d'en face ; qu'en est-il réellement ?). Rapide descente du grand canal dont le désagréable pierrier était partiellement sous la neige, puis sentier balisé qui revient horizontalement au refuge Estasén.

Longueur :** (1000m)
Difficulté :*** (escalade II+, terrain à isard)
Intérêt :***
Trajet :cartographie
Topos :Angulo, Pyrénées : 1000 ascensions, tome VI, topos 941, 940
Véron, 100 Randonnées en Catalogne, page 73
Audoubert, Les plus beaux sommets des Pyrénées
Conditions :2009/11/12, beau avec passages voilés, traces de neige

Puig Pedrós (2842m) et puig de Coma d'Or (2828m) en circuit depuis l'Hospitalet

schéma Pedrós Long circuit remontant la vallée des Bésines pour accéder au puig Pedrós puis puig de Coma d'Or et retour par la coma d'en Garcia. Le départ normal pour monter aux Bésines est au virage 1536m au-dessus de l'Hospitalet mais la route étant fermée pour dégager une vieille avalanche, je suis parti du village même (1430m). Balisage rouge-blanc jusqu'au refuge des Bésines (2104m). Pour monter au Pedrós, la voie directe (pas nécessairement la plus rapide) est l'arête NO qui vient mourir face au refuge. La première difficulté est d'atteindre son pied, bien protégé par pierriers et rhododendrons. Une solution est de suivre le sentier principal à l'est quelques minutes, prendre la sente qui reste le long du ruisseau, traverser celui-ci à un mini-barrage et revenir à l'ouest sur un plat herbeux. Ensuite on n'évite pas quelques gros blocs ou rhododendrons (des névés résiduels m'ont bien simplifié la vie) pour atteindre la raide pente herbeuse face au refuge et la remonter. Plus haut on retrouve des gros blocs laborieux. Après un collet (aisément accessible depuis les étangs Moulsut), l'arête se redresse et les mains deviennent nécessaires (petites difficultés, II au plus). On débouche au sommet nord, tout surpris par la douceur du versant est. J'avais prévu de suivre la crête jusqu'au puig de Coma d'Or mais la neige ramollie interdit l'évitement des pas difficiles et je me rabats donc sur son contournement, 200 mètres plus bas en versant est. Retour par la voie normale vers le col du Puymorens. La coma d'en Garcia est enneigée dans sa partie haute et un névé bienvenu occupe le ruisseau jusqu'en bas : descente express et confortable. À 1970m, on retrouve le GR. Le suivre à droite, utilisant d'abord une piste montante. La descente dans la sapinière serait agréable si l'environnement sonore n'était aussi pollué.

Longueur :*** (1650m, plus de 21 km)
Difficulté :** (hors sentier, petite escalade)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Topos :wns.free.fr (par la portella de Lanós)
M. Sébastien, Pyrénées Ariégeoises & Sommets Pyrénéens
Angulo, Pyrénées : 1000 ascensions, tome VI, topo 925 (Pedrós par la portella de Lanós)
Conditions :2006/05/14, léger voile, cumulus l'après-midi, névés discontinus -/2000m

Puig Pedrós (2842m) par le couloir NNO

J'ai raté le couloir NO du Pedrós, ça fait une variante... Bonne neige portante sur l'ensemble du trajet, neige où les pas marquent dans le bas du couloir, puis neige dure, sur la pointe des crampons pour la moitié supérieure. Départ du col du Puymorens (1915m), montée à la portella de la Coma d'en Garcia (2534m), descente versant Bésines en tirant à droite pour rejoindre le pied du Pedrós. Le couloir SO est parfaitement évident mais le couloir NO se cache plus à gauche. Une fois au pied, ce n'est pas clair, j'ai hésité entre deux couloirs, j'ai pris le plus nord, le bon était l'autre. Ayant aperçu le haut du couloir NO depuis une épaule, mon couloir, intitulé NNO pour le distinguer de son voisin, m'a semblé un peu plus raide. Il est raide, encaissé, un peu tortueux sur le bas. Il s'évase ensuite, devient moins bien défini et se redresse pour se perdre vers le haut de l'arête nord du Pedrós, entre 50 et 100 mètres sous le sommet. Reste à remonter cette arête nord facile, majoritairement rocheuse et assez pénible en crampon, pour déboucher au sommet nord. Une dernière traversée, un passage au débouché du couloir NO (greuh) puis du SO, et voici le sommet principal. Le vent n'incite pas à traîner. Descente du versant est jusque vers 2600m pour remonter au puig de Coma d'Or (2828m) et rentrer par sa voie classique, bien peu enneigée.

Longueur :** (1300m)
Difficulté :**** (couloir PD+, 45° ? sur 300m)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2010/12/12, beau, vent assez fort, neige 2000m (crampons), photos

Puig de Coma d'Or (2826m) et puig des Bésineilles (2632m) en circuit depuis le Puymorens (1920m)

Joli tour dans des paysages ouverts, effectué à ski et sans doute assez long à pied. Remonter la longue et inintéressante coma d'en Garcia et monter au puig de Coma d'Or. Profiter du panorama puis descendre la croupe à l'E, passer près des étangs et rejoindre la bosse cotée 2638 sur la crête E du puig Pedrós. Suivre la crête de séparation entre Lanoux et Bésines (à ski, passer en contrebas versant Lanoux, ça descend en douceur et sans difficulté jusqu'au col 2500m env. précédant la cote 2535). Continuer sous la crête pour monter au puig des Bésineilles (puig de les Bacivelles), offrant une jolie vue sur le secteur. Rejoindre au N le coll de Coma d'Anyell et descendre la merveilleuse coume d'Agnel, tout en rondeur et pins, déjà admirée. À la jasse des Bésineilles (2110m), attaquer la remontée à la porteille d'en Garcia en passant au ras des rochers de la crête nord du Pedrós. Les arbres s'effacent, le terrain devient progressivement plus austère, le col semble s'échapper.

Longueur :*** (1500m, 21 km)
Difficulté :*
Intérêt :***
Trajet :cartographie
Conditions :2015/04/15, léger voile occasionnel, neige 1950m (skis), photos

Pic de Querforc (2585m), puig de Trespunts (2624m), puig de Coma d'Or (2824m) en circuit depuis le Puymorens

Montée sans intérêt au tossal Mercader (2547m) par une longue piste et sous le ronron des moteurs s'estompant lentement. Puis crête avec le pic de Querforc (2585m), une descente raide, une cabane enterrée et étayée (2479m), une remontée raide avec quelques passages demandant un peu d'attention, trois pointes puis le puig de Trespunts (2624m) solitaire, la tossa Rodona (2601m), et classiquement direction le puig de Coma d'Or (2824m) avec détour sans intérêt par le cap de Llosada (2724m).

Descente par la crête sud à la portella de Lanós (2468m) puis belle vallée de Cortal Rossó et piste de retour au col. Étonnamment, la piste est bien protégée du bruit et ce n'est que sur la toute fin que le ronron routier se manifeste de nouveau.

Longueur :** (1200m, 20 km)
Difficulté :** (passages un peu raides entre Querforc et Trespunts)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2015/10/29, voilé, vent froid, mouchetage fondu dans la journée, photos

Puig occidental de Coll Roig (2833m) depuis Sant Marti d'Envalls (1570m)

Puig Occ. de Coll Roig désert du Carlit Bel itinéraire, long en distance, dans un secteur bien peu fréquenté. Bonne visibilité indispensable. À Sant Marti d'Envalls (1570m, 4 km depuis Angoustrine), continuer la piste barrée jusqu'au captage des Tres Fonts (2077m), en coupant éventuellement les lacets. S'élever ensuite au nord dans la vaste pente faiblement boisée du Ras de Carlit en visant le puig de Solana Carnicera, puis virer progressivement NO puis ONO pour laisser à droite la lourde crête SE du puig Oriental de Coll Roig. On parvient à proximité de l'estany de Coll Roig (2432m) au pied du joli cirque du pic occidental. Remonter la vaste pente vers le coll Roig (2725m) et s'orienter vers le pic oriental ou le pic occidental (plus intéressant). À la descente, possibilité de divaguer au choix, par exemple vers la cabane de Mata Negra.

Longueur :** (1300m, 19 km AR)
Difficulté :** (orientation, paumatoire par brouillard)
Intérêt :***
Trajet :cartographie
Conditions :2009/01/10 (cabane de la Pleta de les Escaldes), un peu nuageux, neige 1570m (skis)
2009/01/11 (sommet), grand beau, neige 1775m/1570m (skis)

Puigs de Coll Roig (2833m, 2804m) et puig Carlit (2921m) en circuit depuis le Passet

schéma Carlit Joli circuit qui permet d'atteindre le Carlit en toute tranquillité en débouchant soudainement au sommet sous l'œil étonné des touristes venus des Bouillouses. Du téléphérique du Passet (1729m), suivre le sentier du Lanoux (rive gauche). À 40mn, bifurcation peu évidente, prendre à droite. À 1h20, peu après une cabane, quitter le sentier pour s'élever E-SE dans un talweg et atteindre le bac de Coll Roig. Le coll Roig est bien visible sur la droite, avec ses éboulis... rouges. À sa droite, on devine une large combe d'éboulis qui monte O-SO. Remonter cette combe (pénible sur la fin) pour arriver sur le contrefort ouest du puig occidental de Coll Roig que l'on suit jusqu'au sommet (2833m, 2h45). Continuer NE puis N : coll Roig (2725m), puig oriental (2804m), col (2757m), puig de Solana Carnicera (2839m), col des Andorrans (2749m). Escalader la pointe du col et éviter la partie la plus aérienne par une cheminée à gauche (II) ; on peut aussi contourner la pointe en descendant largement à l'ouest dans les éboulis. Remonter la crête sud du Carlit (voie utilisée par Russell lors de la première ascension connue), sans vraie difficulté (quelques pas faciles I). Sommet (2921m, 1h30 depuis le puig occ. de Coll Roig). Retour en dévalant le canal occidental, étang de Lanoux, GR7 en balcon, étang de Font Vive, rude cheminement le long du ruisseau (un chemin facile existe à l'est de l'étang).

Longueur :** (1450m)
Difficulté :** (petite escalade, éboulis, hors sentier)
Intérêt :***
Trajet :cartographie
Topos :Véron, Randonnées dans les Pyrénées Orientales, page 139 (autre accès aux puigs de Coll Roig)
Angulo, Pyrénées : 1000 ascensions, tome VI, topo 929 (pour le retour)
Conditions :2002/08/08, bouché puis éclaircies

Serra de les Xemeneies (2755m), puig Carlit (2921m) et puig Castell Isard (2633m) en circuit depuis le Passet

Circuit pour visiter le Carlit par des secteurs peu fréquentés. Isards et perdrix à plusieurs reprises. Du téléphérique du Passet (1729m), suivre le sentier du Lanoux (rive gauche) jusqu'à la cabane de Coma Joan. Juste après le chaos, virer à droite vers le bac de Coll Roig. Aux derniers arbres et au-delà des barres rocheuses, tourner nord pour atteindre le balcon des mignons estanys de Coma d'Orlú (2450m env.). Rejoindre la crête à l'ouest pour faire une boucle et parcourir la serra de les Xemeneies. Le versant N est constitué de grandes dalles schisteuses mais la crête est facile sauf aux deux brèches qui séparent les trois pointes principales. Des corniches versant sud facilitent le passage (II- un peu exposé). La pointe orientale (2755m) est le point culminant. Descendre la crête E, raide mais sans histoire jusqu'au large col (2620m ?), échappatoires sur les deux versants. Montée raide au puig de Solana Carnicera (2878m), le fil de la crête impose des passages en II/II+ mais tout est évitable à droite. Descendre N au col des Andorrans (2749m), escalader la pointe du col et en descendre par une cheminée à gauche (II) ou la crête (III). Montée facile au Carlit (2921m), quelques I.

Passer au sommet N et descendre la crête NE, raide, sente à flanc SE jusqu'au col avant le Carlit de Baix. Rude descente vers les éboulis au N, terrain très croulant à la brèche côté Carlit, un peu moins côté Carlit de Baix (les deux empruntent des couloirs obliques peu visibles du bas). Errer agréablement dans les pelouses parsemées de laquets en visant le pied E (2534m) du Castell Isard. Remonter la crête E, raide, quelques I. Puig Castell Isard (2633m) avec une intéressante vue à 360° sur le secteur (et des isards bien sûr). Poursuivre O un court couloir de pierrailles puis dans les pelouses en se dirigeant à vue vers le barrage.

Longueur :*** (1550m)
Difficulté :** (petite escalade, éboulis, hors sentier)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2017/09/03, voile parfois épais

Puig Carlit (2921m) depuis le pla dels Avellans (1750m)

Puig Carlit versant E Itinéraire classique depuis les Bouillouses, en hiver plus long (départ 4 km avant le barrage) et plus dur avec le couloir final à 40° sur 150m. Le cheminement erratique entre les pins est agréable, les lacs gelés agrémentent le parcours jusqu'au pied du pic où l'ascension commence réellement. Immense vue pas vraiment hivernale, lacs du Lanoux et des Bouillouses pas gelés, Peric tout sec.

Longueur :** (1200m, 20 km AR depuis le pla)
Difficulté :*** (final 40°/150m)
Intérêt :***
Trajet :cartographie
Topos :Camptocamp.org
Conditions :2015/12/19, beau, neige 1750m (crampons), photos

Carlit de Baix (2806m) depuis le Passet (1729m)

Cirque N du Carlit Parcours des vastes étendues oubliées à l'est de l'estany de Lanós en tournant autour du Castell Isard. Pas de trace, pas de cairn, relief peu marqué, bonne visibilité nécessaire. Montée au barrage de Lanoux par le chemin des Ingénieurs et long contour de l'estany de Lanós. Grosses difficultés pour traverser les ruisseaux : les berges couvertes d'une large couche de glace ne permettaient pas de s'élancer pour sauter leur débit abondant. Après avoir dépassé le Castell Isard et peu avant l'extrémité NE du lac, s'élever à l'est dans la faible pente et l'herbe rase. Passer à proximité de plusieurs laquets et s'engager au SE dans le vallon entre le Castell Isard et le pla du Carlit (le point coté 2804m, anonyme sur la carte IGN). Dans l'axe du vallon, un court couloir d'éboulis peu raide (sente) conduit à la crête vers 2760m, à mi-chemin entre pla du Carlit et Carlit de Baix. Suivre la large crête au sud, passer le puig de Sobirans (2785m) et atteindre le Carlit de Baix (2806m). Plâtré, le versant nord du Carlit est impressionnant. Malgré la proximité du géant, la vue porte loin.

Revenir au collet (2755m) entre Carlit de Baix et puig de Sobirans. Une pente d'éboulis descend vers un mignon lac anonyme (2559m). Pas d'itinéraire bien défini ensuite, nombreuses petites barres mais ça passe partout. Tirer au sud pour passer au pied du Carlit et rejoindre le rec dels Forats. Suivre le ruisseau tranquillement en admirant ses méandres gelés. Quand il s'est encaissé et pour éviter de devoir le traverser plus bas, j'ai rejoint le vallon suivant au sud (où passe l'itinéraire du Carlit) pour descendre dans la forêt au-delà. Retour en traversant le barrage, par le chemin horizontal et l'estany de Font Viva.

Longueur :** (1200m, > 20 km)
Difficulté :** (hors sentier, bonne visibilité nécessaire)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2012/10/29, beau, neige (pas beaucoup) 2400m, photos

Pla du Carlit (2804m) depuis le pla dels Avellans

Carlit Le pla du Carlit est le vaste plateau situé au nord du puig Carlit. Facile d'accès en hiver, contrairement à son grand frère, c'est une belle balade à ski, même si les lacs à traverser cassent un peu le rythme de la descente. Départ de la route des Bouillouses. En hiver, sauf après une grosse chute, on peut espérer atteindre en voiture le pla des Avellans (1715m). Suivre la route jusqu'au barrage (2020m), passer sous le bâtiment à l'ouest et suivre le sentier balisé du Carlit (court morceau impraticable à ski, à moins d'utiliser le vallon à gauche). Laisser à gauche l'itinéraire du Carlit pour passer à l'estany del Viver. De là, on voit bien le pla du Carlit avec deux entonnoirs qui donnent accès au plateau. Remonter de jolis vallons au NO jusqu'à l'estany de Castellà que domine l'entonnoir oriental. Utiliser cet entonnoir (un court passage un peu raide) en virant progressivement O vers le plateau sommital. Ne pas s'arrêter au premier mamelon (2790m) mais aller tout à l'ouest au point haut (2804m), pour découvrir la face N du Carlit et l'étang de Lanoux.

Longueur :** (1100m, 22 km)
Difficulté :* (hors sentier)
Intérêt :**
Trajet :cartographie
Conditions :2008/12/24, beau, neige 1715m (skis)